Amelia Peláez (1896-1968)

Amelia Peláez - Arte Latinoamericano Paris
© Ida Kar

5 janvier 1896, Yaraguay, Cuba – 8 avril 1968, La Havane, Cuba

Peintre. En 1915, sa famille déménage à La Havane, dans le quartier de La Vibora, afin de lui permettre un meilleur avenir. Amelia Peláez rentre d’ailleurs à l’école des Beaux-Arts San Alejandro à l’âge de 20 ans. Ses brillants résultats lui attirent aussitôt la sympathie de ses professeurs, dont l’éminent Leopoldo Romañach, peintre majeur de l’histoire artistique cubaine.

En 1924, elle expose ses peintures pour la première fois, et part pour l’Europe en 1927. La même année, Pelaez s’installe à Paris, puis voyage en Italie et en Espagne. A Paris, Amelia étudie à l’école de la Grande Chaumière, aux Beaux-Arts et à l’école du Louvre en 1931, élève assidue de Fernand Léger. Sa première exposition solo a lieu, en 1933, à la galerie Zak où ont également été exposés Pablo Picasso, Vasily Kandinsky, Marc Chagall et Amedeo Modigliani. Après une exposition en 1933, l’artiste retourne à Cuba. L’influence du cubisme et de Léger se fait sentir de plus en plus lorsqu’elle aborde la peinture murale.

Amelia Pelaez décède à La Havane en 1968, à l’âge de 72 ans. La même année, une rétrospective posthume de son travail a lieu. Elle reste à ce jour d’une grande influence dans la génération d’artistes d’avant-garde cubaine. Ses oeuvres les plus influentes sont exposées dans des musées de grande envergure comme le MoMa de New York ou le Musée National des Beaux-Arts de la Havane.

Oeuvres d’Amelia Pelaez