Ángel Zárraga (1886-1946)

Ángel Zárraga - Arte Latinoamericano Paris

© Archives Ángel Zárraga

16 août 1886 – 22 septembre 1946, Victoria de Durango, Mexique

Peintre. Il est issu d’une famille bourgeoise aisée qui l’encourage moralement et financièrement dans la voie artistique. Ángel Zárraga fait de nombreuses connaissances dans le milieu artistique à l’Ecole Nationale Préparatoire de Mexico et étudie à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts. Sa famille, consciente de sa chance, le laisse voyager en Europe en 1904, où il visite l’Espagne, l’Italie et la France, et où il expose pour la première fois. Zárraga en profite pour visiter l’Académie Royale des Sciences et des Arts en Belgique.

En 1906, l’artiste laisse quelques unes de ses toiles au musée du Prado à Madrid, et participe à la célèbre Biennale de Venise en 1909. Il s’installe à Paris en 1911, mais devrait quitter brièvement la ville durant la Première Guerre Mondiale. Après 1921, le travail de Zárraga est très influencé par Cézanne et Giotto. Inspiré par les Années Folles, son travail connaît une évolution notable. Son style est influencé par le style européen, mais emprunt de ses racines mexicaines avec l’importance du mysticisme et des symboliques. Zárraga ne s’arrête pas à un sujet en particulier, et peint sur divers thèmes comme le football, les scènes religieuses, et des natures mortes. Il peint également des muraux au Château de Vert-Coeur et à la Cité Universitaire de Paris.

Après trente ans passés en Europe. Ángel Zárraga retourne au Mexique en 1941. Il est sollicité de toutes parts par les institutions mexicaines pour divers commande. Affaibli par la maladie, l’artiste meurt d’une pneumonie en 1946 à l’âge de 60 ans. Il est considéré comme le véritable “père” de l’art latino-américain contemporain. Son style pictural est présenté à raison comme le “pont” entre la culture européenne et les influences latines.

Las futbolistas, Ángel Zárraga

Réalisateur : Canal Once

Dans cette œuvre, le peintre de Durango Ángel Zárraga a représenté des femmes fortes à la musculature masculine. Les protagonistes sont sa femme Jeannette Ivanoff, Hennrriete Comte et Théresè Renault, membres des Sportives de Paris, l’équipe qui a remporté la première coupe de football féminin en France en 1922.

Peintures

Oeuvres d’Ángel Zárraga

Nature morte aux grenades, 1914 Huile sur toile 27 x 41 cm

Nature morte aux grenades

1914, huile sur toile, 27 x 41 cm

Fille avec fruits, 1917 Huile sur toile 73 x 60 cm

Fille avec fruits

1917, huile sur toile, 73 x 60 cm

Nature morte avec vase, 1916 Huile sur bois 41 x 33 cm

Nature morte avec vase

1916, huile sur bois, 41 x 33 cm

Petite fille aux fruits, 1915 Huile sur toile 50 x 41 cm

Petite fille aux fruits

1915, huile sur toile, 50 x 41 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

30e anniversaire d’Ángel Zárraga

2022, Musée de l’Orangerie, Paris, France

Reencuentro con Ángel Zárraga

2022, Biblioteca de Mexico, Galería Abraham Zabludovsky, Mexico, Mexique

Ángel Zárraga. El sentido de la creación

2014, Museo del Palacio de Bellas Artes, Mexico, Mexique

Ángel Zárraga en Catedral

2017, Cathédrale de l’Immaculée-Conception de Monterrey, Mexique

Ángel Zárraga, Paris-Mexico

1990, Salón de Honor de la Legación du Mexique, Paris, France

Ángel Zárraga

1920, MM. Bernheim-Jeune & Cie, Paris, France

Hommage

Prix Ángel Zárraga de Peinture

Ce prix récompense les jeunes artistes. Le but est de reconnaître le maître Ángel Zárraga, peintre polyvalent de Durango et le peintre moderniste le plus remarquable du Mexique et du monde. Le prix est remis chaque année au musée Francisco Villa, avec le soutien de l’initiative privée et de l’Institut de la culture de l’État.

Publications

La collezione Gelman : arte messicana del XX secolo. Frida Kahlo, Diego Rivera, Rufino Tamayo, Marfa Izquierdo, David Alfaro Siqueiros, Angel Zárraga

2017, Gioia Mori, éditons Skira, Venise, Italie

Ángel Zárraga. El sentido de la creación

2014, Museo del Palacio de Bellas Artes. INBAL, Fundación Mary Street Jenkins

Ángel Zárraga. Primer realista mexicano del siglo XX.

2006, Gobierno del Estado de Durango, Mexique

Ángel Zárraga

1990, María Luisa López Vieyra, Museo Nacional de Arte, Mexico, Mexique

Zárraga

1997, Luis Mario Schneider, Paulette Patout, Elisa Garcia Barragan, Maria Luisa Novelo, Salvador Elizondo. éditions Bital, Mexico, Mexique

Ángel Zárraga

1995, Antonio Luna Arroyo, éditions Salvat

Art of Angel Zárraga, A Modern Primitive Volume 28

1913, Wallace Thompson, Facsimile Publisher