FERNANDO BOTERO (1932)

Fernando Botero - Arte Latinoamericano Paris
© Getty Images

19 avril 1932, Medellín, Colombie

Dessinateur, peintre, sculpteur. Botero est recueilli par son oncle au décès de son père qui veut le forcer à devenir torero. Mais effrayé par les taureaux, il se tourne très vite vers le dessin. En 1951, Botero expose ses premiers travaux à 19 ans à Bogotá. L’artiste gagne un prix au Salon des artistes colombiens et avec l’argent, il voyage à Madrid et à Paris. Fernando Botero est autant fasciné par les maîtres anciens que par l’art précolombien, et développe ses personnages gros et voluptueux comme une célébration de la chair.

Ils apparaissent dans les natures mortes, les scènes de famille et les portraits, aussi bien peints que sculptés. La question du pastiche est également abordé par la parodie de grands tableaux comme La Joconde de Léonard de Vinci ou les Époux Arnolfini de Van Eyck.

En raison de son style pictural unique et inimitable, Fernando Botero est surnommé “le Picasso de l’Amérique Latine”. Couronné par de nombreux prix et honneurs, “le plus colombien des artistes colombiens” est l’un des rares artistes latino-américains à connaître une reconnaissance internationale.

En 2022 une importante rétrospective de son travail a lieu au musée des Beaux-Arts Mons en Belgique, intitulée “Fernando Botero : au-delà des formes“.

Interview de Fernando Botero

Réalisateur : Sylvain van Eeckhout pour Culturespaces

L’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence proposa du 24 novembre 2017 au 11 mars 2018 “L’exposition Botero, dialogue avec Picasso” . Parmi les oeuvres phares de l’artiste, on peut citer le dyptique de Botero D’après Piero della Francesca (1998), la gigantesque Poire (1976), le Pierrot (2007) ou La Fornarina, d’après Raphaël (2008) de Botero ; mais aussi L’Acrobate (1930), La danse villageoise (1922), Massacre en Corée (1951) de Pablo Picasso ou encore son interprétation des Ménines de Velázquez, de 1968.

Peintures

Oeuvres de FERNANDO BOTERO

Scène de famille, 1969 Huile sur toile 211 x 195 cm

Scène de famille

1969, huile sur toile, 211 x 195 cm

Les époux Arnolfini, 1978 Huile sur toile 135 x 118 cm

Les époux Arnolfini

1978, huile sur toile, 135 x 118 cm

Mona Lisa, âge douze ans, 1959 Huile sur toile 212 x 195 cm

Mona Lisa, âge douze ans

1959, huile sur toile, 212 x 195 cm

Hommage à Bonnard, 1972 Huile sur toile 70 x 48 cm

Hommage à Bonnard

1972, huile sur toile, 70 x 48 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

“Fernando Botero. Au-delà des formes”

2022, Biennale d’Art et de Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Mons, Belgique

“Botero, 60 años de pintura”

2021, CentroCentro, Madrid, Espagne

“Botero, dialogue avec Picasso”

2018, Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence, France

“Fernando Botero – A Still Life Retrospective”

2018, Custot Gallery, Dubai, Émirats Arabes Unis

“Fernando Botero Boterosutra”

2015-2016, Musée Wurth, Erstein, France

“Fernando Botero : peintures de tauromachie”

1987, musée Reina Sofía, Madrid, Espagne

“Fernando Botero : La Corrida”

1985, galerie Marborough, New York, Etats-Unis

“Fernando Botero”

1979, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington D.C, Etats-Unis

“Fernando Botero”

1966, Staatliche Kunsthalle, Baden-Baden, Allemagne

“Fernando Botero”

1951-1952, galerie Leo Matiz, Bogota, Colombie

Récompenses

Deuxième prix du dixième Salon des artistes colombiens

1958, Bogota, Colombie

Prix Guggenheim International Award

1960, New York, Etats-Unis

Cruz de Plata de la Orden de Boyacá

1977, Boyacá, Colombie

Gran Cruz de la Orden de Isabel Católica

2007, Madrid, Espagne

Publications (sélection)

Fernando Botero: Au-delà des formes

2021, Xavier Roland et Cecilia Braschi, éditions Snoeck Gent, Heule, Belgique

Botero, peintures 1959-2015

2016, Rudy Chiappini, éditions Skira Paris, France

Botero

2017, Mariana Hanstein, éditions Taschen

Fernando Botero

2014, Mitchell Anderson, Krystyna Gmurzynska, Galerie Gmurzynska, Zurich, Suisse

Fernando Botero, Musée Maillol, Fondation Dina Vierny

2004, Musée Maillol, Fondation Dina Vierny, éditions Hazan, Paris, France

Fernando Botero: Paintings and Drawings

1992, Werner Spies, éditions Prestel 

Fernando Botero – la Corrida

1990, Jean Cau, La Bibliothèque des Arts