Fernando Maza (1936-2016)

Fernando Maza - Arte Latinoamericano Paris
© Nathalie Kantt

1936, Buenos Aires, Argentine – 2016, Nogent-sur-Marne

Peintre. Fernando Maza développe très tôt une attirance pour les arts manuels. Après la mort de son père, il occupe un emploi dans un bureau et s’intéresse à la poésie, l’écriture et la réalisation.

A 20 ans, il réalise des illustrations pour des magazines et commence à peindre. En 1959, Maza rejoint “les Informalistas”, un groupe d’artistes abstraits argentins comme Luis Alberto Wells ou Alberto Greco. Cette année, il vend ses toiles et réalise deux expositions. En 1960 l’artiste voyage à New York, c’est un grand choc pour lui, ce qui l’inspirera beaucoup par la suite dans son travail. Il a reçu en 1960 la bourse de l’Union panaméricaine, en 1971 la bourse de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation. Il est invité à la 36ème Biennale de Venise, puis s’installe à Paris en 1978. Maza reçoit 1984 le Prix national de peinture en Argentine. Dix ans plus tard, la fondation Fortabat à Paris lui a donné le premier prix de peinture ex æquo avec le sculpteur Jack Vanarsky

Son style est à la fois poétique et mélancolique : de grands espaces vides où se trouvent des pans de mur, des maisons ou des chiffres symboliques, abandonnés au milieu du néant. Dans sa carrière artistique, la littérature côtoie aussi la peinture.

Il s’éteint à Nogent sur Marne le 16 janvier 2016 à l’âge de 79 ans.

Œuvres de Fernando Maza