Frans Krajcberg (1921-2017)

Frans Krajcberg - Arte Latinoamericano Paris
© Juan Esteves

12 avril 1921, Kozienice, Pologne – 15 novembre 2017, Rio de Janeiro

Sculpteur. Les Nazis exécutent en prison sa mère, Bina Krajcberg, militante communiste. Emprisonné lui-même, il s’évade et quitte la Pologne gagner Leningrad où il fait des études d’ingénieur hydraulicien et suit les cours des Beaux-Arts. Pour éviter le siège de 1943, Krajcberg rejoint l’armée polonaise qui libère Varsovie. On le chasse de sa maison car il est juif. Krajcberg part pour Panama en 1952 où il vit à l’écart de la société. Ayant tout perdu durant un incendie, l’artiste part pour Rio de Janeiro. En 1956, il obtient la nationalité brésilienne. Le succès l’emmène à Paris en 1958 et il y restera jusqu’en 1964. L’artiste retourne ensuite au Brésil où il vit désormais.

Son travail est emprunt de son lourd passé, et aussi de son engagement écologique en dénonçant les ravages de l’industrialisation et de la déforestation. Ses œuvres les plus célèbres sont les sculptures en bois brûlé et les empreintes de nature sur papier. Emprunt d’une conscience écologique, Krajcberg publie en 2013 avec Claude Mollard : « Le Nouveau Manifeste du Naturalisme intégral », un appel à tous les acteurs du monde de l’art, pour réveiller les consciences, initier un mouvement artistique pour la défense de l’environnement et des peuples amérindiens.

Il s’éteint le 15 novembre 2017 à Rio de Janeiro à l’âge de 96 ans. Depuis 2003, l’Espace Frans Krajcberg à Paris a été nommé en son honneur. Cet espace est dédié aux œuvres que l’artiste a léguées à la Ville de Paris. Il permet de faire connaissance de l’artiste, de son œuvre en faveur de la protection de la planète.

Frans Krajcberg, sculpteur écologiste

Réalisateur : Bruno Carriere

La série documentaire PARIS BOUCHE A BOUCHE est un hommage à la plus belle ville du monde que l’on découvre au fil des épisodes, par l’angle original de ses stations de métro.

D’Abbesses à Wagram, d’innombrables stations et autant d’histoires à découvrir, via le regard décalé d’un Québécois installé à Paris depuis quinze ans.

Peintures

Oeuvres de Frans Krajcberg

Racines, 1980 Bois 213 x 175 x 43 cm

Racines

1980, bois, 213 x 175 x 43 cm

Le cri, statues de bois brûlé Espace Krajcberg du Jardin Botanique 3 x 6 m

Le cri, statues de bois brûlé

Espace Krajcberg du Jardin Botanique 3 x 6 m

Ville Forêt, statue du Parc de Bagatelle Bois de manguier brûlé 12 x 8 x 5 m

Ville Forêt, statue du Parc de Bagatelle

Bois de manguier brûlé, 12 x 8 x 5 m

Fleur de mangue, statue du Parc de Bagatelle Bois de manguier brûlé 12 x 8 x 5 m

Fleur de mangue, statue du Parc de Bagatelle

Bois de manguier brûlé, 12 x 8 x 5 m

Autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

Exposition permanente des œuvres de l’artiste

Depuis 2018, Espace Krajcberg, Parids, France

“Frans Krajcberg, un artiste en résistance”

2016-2017, Musée de l’Homme, Paris, France

Installation d’une sculpture en bronze

2007, place de la Vache noire à Arcueil, France

“Dialogues avec la nature”

2005, Parc de Bagatelle, Paris, France

Espace Frans Krajcberg

Depuis 2003, anciennement Centre d’Art contemporain Art & Nature, Paris, France

« Villette-Amazone / Manifeste pour l’environnement au xxie siècle »

1996, Grande Halle de la Villette, Paris, France

Sitio natura, Nova Viçosa, maison de l’artiste

1967, Nova Viçosa, Bahia, Brésil

Récompenses

Médaille Vermeil de la Ville de Paris

2012, remise par Bertrand Delanoë, Maire de Paris, France

Prix du meilleur peintre français

2009, Paris, France

Grande Croix de l’Ordre du Mérite Culturel

2004, remise par le Président Lula, Espace Frans Krajcberg, 21 avenue du Maine, Paris, France

Médaille de l’Ordre de Rio Branco

2002, décernée par le gouvernement brésilien, Brasilia, Brésil

Prix multiculturel Estadão

1998, décerné par le journal “l’État” de São Paulo, Brésil

Prix du meilleur peintre Brésilien

1957, Biennale de São Paulo, Brésil

Publications

Frans Krajcberg : Un artiste en résistance

2017, Claude Mollard, David Bruno, éditions Museo, Paris, France

Frans Krajcberg

2011, Musée d’Art contemporain de Niterói, Brésil 

Frans Krajcberg, un artiste pour sauver la forêt

2005, Pascale Lismonde, Gallimard Jeunesse Giboulées, Paris, France

Frans Krajcberg : la traversée du feu

2005, Claude Mollard, éditions Isthme, Paris, France

Manifeste du Río Negro, Manifeste du naturalisme intégral

1978, Pierre Restany, Frans Krajcberg, Sao Paulo, Brésil

Frans Krajcberg

1975, Pierre Restany, Centre National D’art Et De Culture Georges Pompidou, Paris, France