Jesús Gonzalez de Armas (1934-2002)

Jesús de Armas (1934-2002) - Arte Latinoamericano Paris

© Archives Jesús de Armas

8 septembre 1934, La Havane, Cuba – 20 mai 2002, Alfortville, France

Peintre, dessinateur. Il étudie l’art à La Havane et crée des bandes dessinées. En 1958, l’artiste commence à créer des dessins animés, inédits alors à l’époque à Cuba. Il continue à créer sans heurts jusqu’à la révolution cubaine l’année suivante. Il se montre déjà critique envers le pouvoir établi et crée en cachette des caricatures de Fidel Castro. Il participe en 1958 à la fondation de l’Institut cubain des Arts et des Industries Cinématographiques ICAIC. Il subsiste jusqu’à son installation définitive à Paris en 1992, où il demande l’asile politique. Malgré son opposition au régime castriste, il obtient pendant ce temps à Cuba, l’Ordre Raúl Garcia et l’Ordre National de la Culture. 

Ses peintures sont empreintes de la culture Taïno, des Indiens des Caraïbes, mélangée à ses origines cubaines. Il utilise essentiellement le fusain en référence aux signes primitifs, puisant ses thèmes dans les récits sur les horreurs de la conquête espagnole. L’artiste nomme alors ses œuvres : les carbonadas.

Après 1994, il se consacre essentiellement au travail du plastique. Il est pour lui symbole du précaire, du contemporain, de la pauvreté et du déchet. Les pièces issues de ces recherches s’intitulent “planchados“.

Il décède en 2002 à Alfortville à l’âge de 68 ans, à la veille de la première présentation publique de ses œuvres en plastique.

Exposición Jesús de Armas : Drama y Utopía

Réalisateur : Ignacio Cruz pour Isolarte Gallery

Son empreinte a dépassé les limites du dessin et de la peinture ; il était également animateur et le premier directeur des studios d’animation de l’ICAIC. Sa performance en tant que directeur artistique du département a donné un esprit avant-gardiste et expérimental à l’animation dans les années 1960.

Jesús de Armas : Drama y Utopia” est la première rétrospective de son œuvre à Cuba. L’exposition couvrira son travail de dessinateur et d’animateur ainsi que ses dessins au fusain des années 1980 et 1990. Son oeuvre dans le cadre de l’art cubain s’inscrit dans la mission du Museo Nacional de Bellas Artes de sauver, conserver et revaloriser le patrimoine des arts visuels à Cuba.

Peintures

Oeuvres de Jesús de Armas

Conquistaro à cheval, 1986 Fusain sur papier 75 x 100 cm

Conquistaro à cheval

1986, fusain sur papier, 75 x 100 cm

Cemi pleurer, 1990 Technique mixte sur toile 32 x 187 cm

Cemi pleurer

1990, technique mixte sur toile, 32 x 187 cm

Cemi Alfortville, 1995 Technique mixte 112 x 86 cm

Cemi Alfortville

1995, technique mixte, 112 x 86 cm

Sans titre, 1989 Sérigraphie sur papier 70,5 x 97,4 cm

Sans titre

1989, sérigraphie sur papier, 70,5 x 97,4 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

“Jesús de Armas : Drama y Utopía”

2018, Musée National des Beaux-Arts, La Havane, Cuba

Rétrospective 

2003, Fondation Rothschild, Paris, France

“Hommage aux mineurs”

2002, Ville de Saint-Etienne, France

“De Armas”

1993, Galerie Ponton, Cologne, Allemagne

“De lo Negro”

1988, Galerie Kaiman, Karlsruhe, Allemagne

Récompenses

Orden por la Cultura Nacional

1992, La Havane, Cuba

Orden Raúl Gómez García

1992, La Havane, Cuba

Publications 

De Armas, le dernier Taïno

2001, documentaire de 52 min par Santi Zegarra, édité en DVD par L’Harmattan TV

Jesús de Armas, Carbonadas neo-tainas

1992, Jesús de Armas, Maison de l’Amérique Latine