Joaquín Ferrer (1929-2022)

4 juillet 1929, Manzanillo, Cuba – 25 mars 2022, Paris

Peintre. Il naît dans un foyer modeste, tailleurs depuis plusieurs générations. Ferrer passe sa scolarité à Manzanillo et Santiago de Cuba. En 1948, Ferrer est employé de la Compagnie des Chemins de Fer. Fasciné par les avions, il suit simultanément des cours de pilotage. En 1952, il étudie aux Beaux-Arts de La Havane malgré l’opposition de ses parents. Deux ans plus tard, Ferrer expose ses premières œuvres au Salon national de peinture, au musée d’art moderne de La Havane, puis participe à des expositions collectives dans son pays et en Amérique du Sud. C’est en 1960 qu’il s’installe à Paris grâce à une bourse du Ministère de l’Éducation. Ses lieux d’expositions sont alors le MAM de Paris, des galeries parisiennes, bruxelloises, italiennes. En 1979, il est officiellement citoyen français. L’organisation d’une exposition rétrospective de l’œuvre de Joaquín Ferrer est décidée à l’initiative de la Maison de l’Amérique latine en 2016.

Le style de Joaquín Ferrer tend vers l’abstraction lyrique, avec des figures construites comme des casse-têtes qui rappellent l’art primitif.

En 2018, est fondée une association à son nom : l’association des amis de Joaquín Ferrer. Elle est constituée d’amis de l’artiste, collectionneurs, galeristes, critiques d’art. L’objectif de l’association est de promouvoir l’oeuvre de l’artiste principalement à travers des expositons et des catalogues.

Il décède le 25 mars 2022 à Paris, à l’âge de 93 ans.

Exposition OP Liberté du trait

Réalisateur : Galerie Orbis Pictus

En ces temps de confinement l’exposition La liberté du trait continue en ligne, avec des oeuvres de Agustín Cárdenas, Solano Cárdenas, Jesse A. Fernández, Joaquín Ferrer, Luis Israel González Sosa.

Orbis pictus1, une jeune galerie parisienne, a ouvert ses portes le 18 octobre 2019, juste à côté du musée Picasso. Internationale et engagée dans ses choix, la galerie choisit d’exposer des artistes modernes et contemporains, dont l’œuvre est en résonance avec les grandes questions du monde. 

Peintures

Oeuvres de Joaquín Ferrer

Le visiteur absent, 1983 Acrylique sur toile 116 x 88,5 cm

Le visiteur absent

1983, acrylique sur toile, 116 x 88,5 cm

Paysage de l'être, 1998 Huile sur toile 121 x 82 cm

Paysage de l’être

1998, huile sur toile, 121 x 82 cm

Tentative de paysage, 1990 Huile sur toile 50 x 50 cm

Tentative de paysage

1990, huile sur toile, 50 x 50 cm

Le visiteur absent, 1983 Acrylique sur toile 116 x 88,5 cm

Le visiteur absent

1983, acrylique sur toile, 116 x 88,5 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

 “Paysages Intérieurs”

2020, Galerie les Yeux Fertiles, Paris, France

Galerie Benjamin Sebban

2018, Bruxelles, Belgique

Rétrospective

2017, Maison de l’Amérique Latine, Paris, France

Galerie Wagner

2017, Le Touquet, France

“Surrealism : two private eyes”

1999, Ertegun & Filipacchi Collections, Musée Guggenheim, New-York, Etats-Unis

“Ferrer, peintures”

1998, Galerie Albert Loeb, Paris, France

Réalités Nouvelles

1996, Espace Eiffel, Paris, France

“Et, Tout Est Resté Bleu”

1992, Galerie Epsilon, Galerie Galon d’Art, Bruxelles, Belgiques

Galerie Le Point Cardinal

1968, Paris, France

Salon annuel du Musée d’Art moderne

1958, La Havane, Cuba

Récompenses

Bourse française du Ministère de l’Education

1960, Paris, France

Publications

Joaquín Ferrer

2017, Juan Manuel Bonet, Serge Fauchereau, éditions
Hermann Arts, Maison de l’Amérique latine

Joaquín Ferrer, l’imaginaire absolu 

2001, Lionel Ray, Editions Palantines

Joaquín Ferrer, l’Arbre Voyageur

1977, Claude Esteban, Joaquín Ferrer, Galerie le Point Cardinal