José Balmes (1927)

José Balmes - Arte Latinoamericano Paris
© Gustavo Germano

20 janvier 1927, Montesquiu, (Espagne) – 28 août 2016, Santiago du Chili

Peintre. Sa famille part au Chili après la Guerre Civile Espagnole. José Balmes intègre en 1943 les Beaux-Arts du Chili et obtient la nationalité chilienne en 1947.

Il se marie avec l’artiste Graca Barrios en 1952, puis fonde le groupe d’art informel Signo avec elle et les peintres Alberto Perez et Eduardo Bonatti. Ils présentent leurs œuvres à Barcelone, Madrid et Paris.

Son existence entière reste ancrée dans la politique chilienne de son époque. Son univers pictural est intrinsèquement lié à cette vie d’exils, de combats politiques et de situations difficiles : agressif et coloré, il existe pour servir de bouclier contre l’obscurantisme politique,  la dictature de Pinochet et  la misère de son pays. Tout au long de sa vie, il s’inspire fortement des poèmes de son ami Pablo Neruda. En effet, Balmes soutient le gouvernement de l’Unité Populaire de son ami proche Salvador Allende. Mais le coup d’état de Pinochet l’oblige à s’exiler en France, où il sera professeur à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.

Balmes est également connu pour deux événements majeurs : le naufrage du cargo Winnipeg durant la traversée transatlantique pour le Chili le 3 août 1939 dont il est l’un des seuls survivants, et sa tumultueuse conférence de presse de 187 où il exhorte des intellectuels chiliens à soutenir les états généraux de la culture de Jack Ralite malgré le risque d’arrestation. Cet événement sans précédent provoquera pas moins de 467 manifestations culturelles l’année suivante.

En 2012, le réalisateur Pablo Trujillo Novoa réalise un documentaire sur sa vie, Balmes, El Doble Exilio de la Pintura. Après une intense vie d’art, de combats politiques et de soutien, José Balmes s’éteint en août 2016, à l’âge de 89 ans.

Oeuvres

Pin It on Pinterest

Share This