Lygia Clark (1930-1988)

Lygia Clark - Arte Latinoamericano Paris

© Musée Guggenheim Bilbao

23 octobre 1930, Belo Horizonte – 25 avril 1988, Rio de Janeiro, Brésil

Plasticienne. En 1947, Lygia Clark part pour Rio de Janeiro pour étudier avec Roberto Burle Marx, un célèbre architecte paysagiste. Elle s’installe à Paris en 1950 et étudie les beaux-arts pendant 3 ans avec Fernand Léger et Arpad Szenes. Lygia expérimente les peintures dépliées vers 1958, les “contra-revelos” et les “casulos”.

Ce qui l’amènera à créer sa série la plus connue, “Bichos” (insectes en espagnol), des sculptures de métal avec des charnières qui n’ont ni face ni envers, dans les années 60. Elle repart pour Rio puis revient à Paris où elle étudie à la Sorbonne. Au début des années 70, Lygia expérimente des techniques thérapeutiques mêlant psychologie et art, les “objets relacionais”. Elle devient alors une figure importante du mouvement néo-concret.

Entre 1979 et 1988, Lygia Clark passe par l’art-thérapie, plutôt qu’à la création d’œuvres nouvelles. Elle utilise l’art-thérapie pour soigner les personnes psychotiques modérément perturbées.

Elle décède brusquement d’une crise cardiaque chez elle, en 1988, à l’âge de 68 ans.

Oeuvres de Lygia Clark