Nicolas Uriburu (1937-2016)

Nicolas Uriburu - Arte Latinoamericano Paris
© Greenpeace Argentine

24 décembre 1937 – 19 juin 2016, Buenos Aires, Argentine

Peintre. Nicolas Uriburu commence la peinture très tôt et expose en 1954 à la Müller Gallery. Uriburu entre à l’Université de Buenos Aires où il en sort diplômé en architecture. L’artiste s’installe à Paris en 1965. Il réalise une sculpture pop, les “Trois Graces”, qui gagne le Grand Prix au Salon National de la Sculpture en 1969. Puis, Uriburu prend le chemin de l’art conceptuel en réalisant un jardin artificiel à la galerie Iris Clert.

L’artiste définit cette œuvre comme étant de l’activisme environnemental. Il baigne le Grand Canal de Venise avec de la couleur fluorescente pour la Biennale en 1968. Il répète ce geste à New York, Antwerp, Nice, Paris et Buenos Aires pour protester contre la pollution de l’eau. Cette initiative signe les débuts du Land Art.

Parallèlement, Uriburu peint, toujours avec la couleur verte. Cette obsession de la couleur verte vient de son attachement à la nature, et c’est également en hommage à Greenpeace. Elle est omniprésente dans son oeuvre, comme un rappel inquiétant de l’état de la nature.

Nicolas Uriburu s’éteint le 19 juin 2016 dans sa ville natale, Buenos Aires.

Oeuvres

Pin It on Pinterest

Share This