Nicolás García Uriburu (1937-2016)

Nicolas Uriburu - Arte Latinoamericano Paris
© Greenpeace Argentine

24 décembre 1937 – 19 juin 2016, Buenos Aires, Argentine

Peintre. Nicolas Uriburu commence la peinture très tôt et expose en 1954 à la Müller Gallery. Uriburu entre à l’Université de Buenos Aires où il en sort diplômé en architecture. L’artiste s’installe à Paris en 1965. Il réalise une sculpture pop, les “Trois Grâces”, qui gagne le Grand Prix au Salon National de la Sculpture en 1969. Puis, Uriburu prend le chemin de l’art conceptuel en réalisant un jardin artificiel à la galerie Iris Clert.

L’artiste définit cette œuvre comme étant de l’activisme environnemental. Il baigne le Grand Canal de Venise avec de la couleur fluorescente pour la Biennale en 1968. Il répète ce geste à New York, Antwerp, Nice, Paris et Buenos Aires pour protester contre la pollution de l’eau. Cette initiative signe les débuts du Land Art.

Parallèlement, Uriburu peint, toujours avec la couleur verte. Cette obsession du vert vient de son attachement à la nature, et c’est également en hommage à Greenpeace. Omniprésent dans son oeuvre, ce vert est un rappel inquiétant de l’état de la nature. Son travail dans le land art sensibilise aux problèmes environnementaux tels que la pollution de l’eau. Au cours des dernières années, il a dirigé des efforts de plantation d’arbres en Uruguay et organisé des protestations contre la dégradation de la voie navigable industrielle Riachuelo de Buenos Aires, conjointement avec Greenpeace.

Nicolas Uriburu s’éteint le 19 juin 2016 dans sa ville natale, Buenos Aires. Il fonda peu avant sa mort la Fundación Nicolas García Uriburu, préoccupée par les problématiques écologiques, sociales et artistiques.

ARTISTAS – Capítulo 6: Nicolás García Uriburu

Réalisateur : CePIA

Nicolás García Uriburu est un plasticien, peintre et architecte argentin qui a atteint une renommée internationale en 1968 lorsque, pendant la Biennale de Venise, il a teint les canaux de Venise en vert phosphorescent. Cet homme méticuleux et engagé lève les stores de son immense atelier du quartier de Recoleta pour laisser la lumière éclairer les nombreuses œuvres et objets plastiques qui peuplent le lieu. En compagnie de Paula Totto Blake, ils évoqueront les moments les plus transcendants de sa carrière à Paris et à Buenos Aires, tandis que des archives de ses actions artistiques illustrent les souvenirs.

Peintures

Oeuvres de Nicolás García Uriburu

Victima y victimidad, 2001 Technique mixte 82 x 52 cm

Victima y victimidad

2001, technique mixte, 82 x 52 cm

Girafe et Pan Am BG, 1973 Huile sur toile 93 x 73 cm

Girafe et Pan Am BG

1973, huile sur toile, 93 x 73 cm

Ombu, 1965 Huile sur toile 60 x 50 cm

Ombu

1965, huile sur toile, 60 x 50 cm

Eva Perón, 1972 Huile sur toile 270 x 190 cm

Eva Perón,

1972, huile sur toile, 270 x 190 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Performances*, expositions

Coloration des eaux de Venise en vert, Biennale de Venise

1968, Venise, Italie

Protestation des tests nucléaires sur l’île Amchitka

1971, Vancouver, Canada

Proyecto Yaguareté : empêchement d’installation d’un gazoduc transandin en Argentine

1998, Buenos Aires, Argentine

Basta de contaminar

1999, rivière Riachuelo, Buenos Aires, Argentine

 Utopia del Bicenetenario – 200 años
de contaminatión 1810-2010

2010, rivière Riachuelo, Buenos Aires, Argentine

“Le Temps de l’Action / Acte I”

2011, Galerie Carrée, Villa Arson, Nice, France

*Les performances ont été réalisées conjointement avec Greenpeace

Récompenses

Gran Premio de Pintura Nacional

1968, Buenos Aires, Argentine

Prix Lefranc

1968, Paris, France

Première place

1975, Biennale de Tokyo, Japon

Premio Braque

1993, Buenos Aires, Argentine

Primer Premio Otium Ecología

1993, Buenos Aires, Argentine

Premio Trayectoria del Fondo Nacional de las Artes

2000, Buenos Aires, Argentine

Platinum Konex Award

2002, Konex Foundation, Argentine

Premio Carreras Creativas

2010, Centro de Economía de la Creatividad, Universidad del CEMA, Buenos Aires, Argentine

Publications 

Nicolas Garcia Uriburu: Victimas y Victimarios: Abril-Mayo 2002

2002, Nicolas Garcia Uriburu, Daniel Maman, édité par Daniel Maman Fine Art

Uriburu : Utopie du Sud

2001, Pierre Restany, éditions Electa 

Pintores Argentinos : Nicolás García Uriburu

2015, Isabel Garay Basualdo, Eugenia Farina, Fernando Plante, édition inconnue

Utopía del bicentenario 1810-2010 : 200 años de contaminación, Nicolás García Uriburu

2010, Nicolás García Uriburu, éditions Roldan