Pérez Celis (1939-2008)

Pérez Celis - Arte Latinoamericano Paris

© Galeria Magna

15 janvier 1939, San Telmo, Argentine – 2 août 2008, Buenos Aires

Peintre. Travaillant enfant comme vendeur de journaux, il apprend le dessin et la peinture grâce à des cours par correspondance. Il s’inscrit à l’école des beaux-arts de Belgrano en 1954.

l’artiste expose pour la première fois à l’âge de 17 ans, à la Galería La Fantasma. Celis épouse Sara Fernández en 1959 et s’installe en Uruguay pour moins d’un an, invité par Carlos Páez Vilaró. Il fait partie du “Groupe des 8“, partisans de l’art abstrait au sein d’un public local conservateur. L’artiste retourne à Buenos Aires en 1960 et ouvre un atelier dans le centre-ville avec le soutien de Guido Di Tella, sa première mécène. Mais en 1975, un tragique accident de voiture tue son épouse. Il se remarie avec Margarita Laconich en 1977 et vit à Caracas, Paris, New York et Miami les années suivantes.

Ensuite, l’artiste partage son temps entre Buenos Aires et New York. En 1994, une rétrospective de son œuvre est organisée à la Biblioteca Nacional, visitée par plus de 300 000 personnes. Il a continué à exposer en Amérique latine, à la galerie Sanyo de Tokyo, à la galerie Anita Shapolsky de New York. En 2001, Celis a été proclamé citoyen distingué de la ville de Buenos Aires en 2001.

Le style de Celis est fortement influencé à ses débuts par l’artiste Victor Vasarely. Ses début sont marqués par des formes massives, brutes, marquées par leur texture. Dans les années 70, les formes s’épurent, les lignes s’amincissent avec des couleurs saturées qui seront sa marque de fabrique.

Atteint de leucémie vers ses dernières années, Celis décède le 2 août 2008 à l’âge de 69 ans, à Buenos Aires. Au milieu des années 1980, sa peinture a atteint un prix élevé sur le marché international.

 

Oeuvres de Pérez Celis