TARSILA DO AMARAL (1886-1973)

Tarsila do Amaral - Arte Latinoamericano Paris

© Archives Tarsila Do Amaral

1er septembre 1886 – 17 janvier 1973, São Paulo, Brésil

Peintre. Elle naît dans une riche famille de planteurs de café, deux ans avant la fin de l’abolition de l’esclavage.

Malgré un milieu conservateur, Tarsila fut encouragée jeune à poursuivre des études artistiques. Durant des vacances en Espagne, elle réalise ses premiers dessins et les vend aux archives de son école. En 1920, elle étudie à Barcelone et à Paris pour y approfondir sa formation artistique, à l’académie Julian. Là-bas, Tarsila do Amaral côtoie les artistes modernistes comme André Lhote, Fernand Léger et Albert Gleizes. Elle accède au monde des arts, s’imprégnant des idées de l’époque. Pourtant, elle décide de retourner au Brésil avec ses amis Anita Malfatti, Mario de Andrade et Menotti del Picchia.

L’artiste devient bientôt la figure de proue de l’art moderniste. Son style vif et coloré est un mélange de sa culture et des techniques parisiennes (dessins préparatoires, mise en valeur des compositions). Ses œuvres sont imprégnées de rêveries où la nature prédomine. Son travail se tente de questionnements sociétaux et politiques. En effet, son voyage en Russie dans les années 50 eut une profonde influence sur elle. Engagée, elle adhère au Parti communiste et embrasse le réalisme. Elle ne reviendra vers son style du début que vers la fin de sa vie.

Tarsila Do Amaral s’éteint à São Paulo en 1973 à l’âge de 87 ans. Son héritage est incontestable : l’artiste a réussi à stimuler le modernisme en Amérique latine et développé un style unique au Brésil. Indirectement, elle ouvrit la voie à d’autres artistes latino-américains.

La Maison de l’Amérique Latin expose son travail en 2006. En 2018, le MoMA, à New York, a inauguré une exposition importante de son travail, la 8e rétrospective sur des artistes d’Amérique latine.

5 Things You Need to Know about Tarsila

« Tarsila do Amaral : Inventing Modern Art in Brazil », la première grande exposition muséale en Amérique du Nord consacrée à l’artiste, se concentre sur son travail dans les années 1920, lorsqu’elle voyageait entre São Paulo et Paris, participant à la vie créative et sociale de les deux villes et forger son propre style artistique unique.

L’exposition de l’artiste a été présentée du 8 octobre 2017 au 7 janvier 2018.

Peintures

Oeuvres de Tarsila do Amaral

A cuca, 1927 Huile sur toile 77,5 x 99,7 cm

A cuca

1927, huile sur toile, 77,5 x 99,7 cm

A caipirinha, 1923 Huile sur toile 60 x 81 cm

A caipirinha

1923, huile sur toile, 60 x 81 cm

Abaporu, 1928 Huile sur toile 85 x 72cm

Abaporu

1928, huile sur toile, 85 x 72 cm

A feira I, 1924 Huile sur toile 67 x 80 cm

A feira I,

1924, huile sur toile, 67 x 80 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions notables

VII Biennale de São Paulo

1963, São Paulo, Brésil

XXXIIe Biennale de Venise

1963, Venise, Italie

I Biennale de São Paulo

1951, São Paulo, Brésil

I Salon Paulista de Bellas Artes

1933, São Paulo, Brésil

Musée d’Art Occidental

1931, Moscou, Russie

Salon Gloria

1929, São Paulo, Brésil

Galerie Percier

1926, Paris, France

Salon de la Société des Artistes Français

1922, Paris, France

Expositions posthumes

“Tarsila Popular”

2019, São Paulo Museum of Art, São Paulo, Brésil

Tarsila do Amaral: Inventing Modern Art in Brazil”,

2018, Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis

Tarsila do Amaral: Inventing Modern Art in Brazil”

2017, Art Institute of Chicago, Chicago, Etats-Unis

Tarsila do Amaral”

2009, Fundación Juan March, Madrid, Espagne

A Century of Brazilian Art: Collection of Gilbert Chateaubriand”

2007, Museum Oscar Niemeyer, Curitiba, Brésil

Salão de 31: Diferenças em processo”

2006, National Museum of Fine Arts, Rio de Janeiro, Brésil

“Woman: Metamorphosis of Modernity”

2005, Fundacion Joan Miró, Barcelone, Espagne

Publications notables

Tarsila do Amaral: The Moon: MoMA One on One Series

2023, Beverly Adams, The Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis

Tarsila do Amaral: Cannibalizing Modernism

2019, Adriano Pedrosa, Fernando Oliva, Museu de Arte de São Paulo, Brésil

Tarsila do Amaral: a modernista

2018, Nádia Batella Gotlib, éditions Sesc, Brésil

Tarsila do Amaral: Inventing Modern Art in Brazil

2017, Stephanie D’Alessandro, Luis Pérez-Oramas, Art Institute of Chicago, Etats-Unis

Tarsila Do Amaral: A Primeira-dama Da Arte Brasileira

2005, Heloiza de Aquino Azevedo, éditions
Arvore do Saber, Brésil

Tarsila Do Amaral

1998, Ligia Maria Da Silva Rego, éditions Moderna Editora, Brésil