MARTHA BOTO (1925 – 2004)

Martha Boto - Arte Latinoamericano Paris

© Archives Martha Boto

27 décembre 1925, Buenos Aires – 13 octobre 2004, Paris

Plasticienne. Martha Boto naît dans une famille d’origine espagnole aimant l’art et le théâtre. Aidée par sa mère, elle s’inscrit aux Beaux-Arts de Buenos Aires et obtient son diplôme en 1946. Elle réussit l’examen de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts et obtient un diplôme de grande importance en 1950.

Boto gagne une bourse d’études pour voyager, épouse Gregorio Vardanega en 1956, puis fonde avec lui en 1957 le groupe A.N.F.A., les Artistes Non Figuratifs Argentins. Ils s’installent à Paris en 1959 et Martha Boto y expose ses travaux l’année suivante. En 1969, la galerie Denise René lui accorde une grande rétrospective, plaçant l’artiste au coeur du marché de l’art contemporain.

Elle travaille sur l’abstraction géométrique en y mêlant plexiglas, métaux sous forme de disques, colonnes, boules qui réfléchissent la lumière. L’ensemble de son oeuvre porte le nom de chromocinétisme. Malgré cette récurrence, Boto possède plusieurs “périodes” : les années soixante sont marquées par le cinétisme, et les dernières années de sa vie sont consacrées à la peinture, par le biais de séries : « Cyclistes », « Jeux », « Vallée des escargots », « Communications, « Vibrations »

L’artiste s’éteint le 13 octobre 2004 Paris à l’âge de 78 ans.

Martha Boto

Réalisateur : Claude Guibert

La vidéo parle du traitement du mouvement avec les moteurs électriques par Martha Boto, et comment celle-ci développe son œuvre à l’intérieur de boîtes électriques en lumière et mouvement. Projections d’images polychromes sur une surface plate, projections optico-graphiques. Colonnes en plexiglas transparentes. La peinture réapparaît vers des rythmes ondulatoires, graphismes : séries des “Cyclistes”, “Jeux”, “Vallée des escargots”, “Communications”, ‘Vibrations”.

Vidéo extraite du DVD “Lumière & Mouvement” de l’Encyclopédie audiovisuelle de l’art contemporain, une véritable mine d’informations sur des peintres contemporains de toute origine.

Peintures

Oeuvres de Martha Boto

Yeux de reflets, 1963 installation 70 x 70 cm

Yeux de reflets

1963, installation, 70 x 70 cm

Microcosmos, 1970 Installation 123 x 79 x 79 cm

Microcosmos

1970, installation, 123 x 79 x 79 cm

Structure transparente, 1969 Installation 123 x 47 x 47 cm

Structure transparente

1969, installation, 123 x 47 x 47 cm

Dilatations B, 1973 Acrylique sur toile 50 x 50 cm

Dilatations B

1973, acrylique sur toile, 50 x 50 cm

autres informations

Travaux, récompenses & livres

Expositions personnelles

Contact – Le Cyber Cosmos de Boto et Vardanega

2006, Sicardi Gallery, Houston, Etats-Unis

Galerie Argentine

1996, Paris, France

Espace Bateau Lavoir

1993, Paris, France

Centre d’Action Culturelle Les Gémeaux

1976, Paris, France

Galerie Denise René

1969, Paris, France

Maison des Beaux-Arts, C.R.O.U.S.

1964, Paris, France

Galería H

1958, Buenos Aires, Argentine 

Estímulo de Bellas Artes

1957, Buenos Aires, Argentine

Galería Galatea

1956, Buenos Aires, Argentine

Galería Krayd

1955, Buenos Aires, Argentine

Galería Van Riel

1952, Buenos Aires, Argentine

Expositions collectives

“Mouvement et lumières”

2012, Fondation Villa Datris, Isle-sur-la-Sorgue, France

Geometrias heterodoxas : Martha Boto, Eugenia Crenovich, Simona Ertan, Auguste Herbin, Virgilio Villalba

2003, Musée d’art moderne de Bucarest, Roumanie

Art latino américain à Paris : Martha Boto, Jorge Camacho, Simona Ertan, Joaquin Ferrer, Eduardo Jonquieres, Wifredo Lam, Roberto Matta, Jesus Rafael Soto, Hervé Télémaque

1962, Musée d’art moderne, Paris, France

Publications

Kinesthesia: Latin American Kinetic Art 1954-1969

2017, Dan Cameron, Jesús Fuenmayor, María José Herrera, Frederico Morais, Héctor Olea, Isabel Plante, Cristina Rossi, Palm Springs Art Museum

Géométrie Hors Limites : art contemporain latino-américain dans la collection Jean et Colette Cherqui

2010, Catherine Topall, Serge Lemoine, Laurent Salomé, Domitille d’Orgeval, Matthieu Poirier, éditions Milan, 5 Continents et Paris, Maison de l’Amérique latine, Paris, France 

Hommage à Martha Boto

2006, catalogue de ventes ArtCurial

Light and Shadow. (Illumination and Enlightening)

2006, Galerie von Bartha, Bâle, Suisse

Face à la machine

1984, Damian Bayan, Maison de l’Amérique latine, Paris, France

Martha Boto. Galerie Denise René

1969, Michel Ragon. André Morain, Galerie Denise René