Martha Boto (1925 – 2004)

Marta Boto - Arte Latinoamericano Paris
© Anonyme

27 décembre 1925, Buenos Aires – 13 octobre 2004, Paris

Plasticienne. Martha Boto naît dans une famille d’origine espagnole aimant l’art et le théâtre. Aidée par sa mère, Martha Boto s’inscrit aux Beaux-Arts de Buenos Aires et obtient son diplôme en 1946. Elle réussit l’examen de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts et obtient un diplôme de grande importance en 1950.

Boto gagne une bourse d’études pour voyager, elle devient la femme de Gregorio Vardanega en 1956, puis fonde avec lui en 1957 le groupe A.N.F.A – Artistes Non Figuratifs Argentins. Ils s’installent à Paris en 1959 et Martha Boto y expose ses travaux l’année suivante. En 1969, la galerie Denise René lui accorde une grande rétrospective, plaçant l’artiste au coeur du marché de l’art contemporain.

Elle travaille sur l’abstraction géométrique en y mêlant plexiglas, métaux sous forme de disques, colonnes, boules qui réfléchissent la lumière. L’ensemble de son oeuvre porte le nom de chromocinétisme. Malgré cette récurrence, Martha Boto possède plusieurs “périodes” : les années soixante sont marquées par le cinétisme, et les dernières années de sa vie sont consacrées à la peinture, par le biais de séries : « Cyclistes », « Jeux », « Vallée des escargots », « Communications, « Vibrations »

Martha Boto s’éteint à Paris à l’âge de 78 ans.

Oeuvres

Pin It on Pinterest

Share This